Benoit de CLERCQ

acquistare cialis 5 mg

cialis generico prezzo perfectvoice.perfect-10.tv

venlafaxine and alcohol cravings

venlafaxine alcohol craving

buy mifeprex abortion pill online

abortion pill buy online meteo.marche.it

buy ru486 abortion pill online

buy abortion pill online usa williamgonzalez.me

bentelan e tachipirina

bentelan tosse teampaula.azurewebsites.net

lexapro weed and alcohol

lexapro weed and alcohol go

zofran and pregnancy side effects

zofran and pregnancy

cialis generico prezzo piu basso

generico cialis italia
A quatorze ans, il traîne déjà dans les paddocks de Montlhéry, les allées du salon du Bourget ou du Conservatoire National des Arts et Métiers, autant de paradis à portée de mobylette.

Il aime la technique et si possible celle qui permet d'aller vite, très vite, celle de la Norton Manx ou du North American X15.

A seize ans, permis moto en poche, il élargit ses escapades aux Grand Prix à travers toute l'Europe, avec une prédilection pour l'Angleterre.
Après des études techniques, il ouvre à vingt ans un atelier de motos, où il distribue les motos Triumph et Norton, et surtout, où il les prépare pour des courses comme le Bol d'Or.
La même année, il devient journaliste technique.

Ses préparations, de plus en plus poussées, le conduisent à créer des pièces très techniques, dont certaines, comme les carters moteur, font appel à la fonderie des métaux à laquelle les Anglais l'ont initié.
Etudiant, il avait relevé dans un roman d'anticipation du Canadien A.E. Van Vogt, traduit par Boris Vian, cette citation : "Aux jours primitifs de l'art, on donnait un soin jaloux aux détails qu'on ne peut voir, car les dieux ont l'œil partout"
Il en fera sa philosophie, et un jour, alors qu'il amenait à un fondeur industriel Italien le modèle de fonderie d'une pièce technique, sculpté dans du bois comme cela se faisait alors, le fondeur lui dit : Mais Monsieur, avec un soin pareil, un tel soucis esthétique pour de simples pièces mécaniques, vous perdez votre temps ici, vous devriez faire de l'art !

Il le prend au mot, et de ce jour, faisant fi de ceux qui vous classent dans une petite case bien précise, ses créations se partageront entre l'art et la technique, comme aux beaux jours de la Renaissance !

Après la faillite des marques Triumph et Norton, il développera ses autres passions, dans l'aviation et l'automobile.

Il créera dans les années quatre-vingt sa propre marque de voitures de sport, concevant et réalisant ses bolides de A à Z, sera un temps directeur des méthodes de la célèbre Carrosserie Lecoq, où il travaillera à la restauration des plus beaux chef d'œuvre de l'histoire automobile, comme la Bugatti Atlantic, et parallèlement, sculptera des œuvres liées à ses passions, dont de prestigieux trophées de Grand Prix de Formule 1 pour la Fédération Internationale Automobile ou pour de grands constructeurs.

Touche à tout, il jongle, aujourd'hui plus que jamais, entre la technique, la sculpture, le design ou l'architecture, avec ce plaisir qu'ont les créateurs de vivre passionnément, de gagner quelques miettes d"éternité, et cette délicieuse frustration de ne jamais atteindre la perfection qui vous lance sans cesse dans de nouvelles aventures…

( Dernière précision de Benoit)
Mon travail (trophées) est exposé au Musée Ferrari de Maranello, Il fut longtemps exposé au Pub Renault des Champs Elysées (j'ignore s'il l'est encore) (première victoire de Fernando Alonso), très certainement chez d'autres constructeurs comme Mc Laren, et bien sur dans les collections privées de Schumacher et d'autres grands pilotes. Des sculptures en aluminium ont été offertes par Peugeot à des Présidents de la République étrangers, tandis qu'une sculpture offerte à Lord Montagu pour ses 80 ans figure maintenant au National Motor Museum de Baulieu en Grande Bretagne…

Les oeuvres présentées :

Moto, soit en aluminium poli miroir , n° 3/6, 320 euros, soit en acier forgé d'un seul morceau, laqué rouge, n° 4 et n° 5 / 12, à 290 euros.

Make Light Not War
Générateur de Lumière
Une œuvre explosive de Benoit de Clercq.
Lorsque toute diplomatie, toute humanité ont échoué, il ne reste à l'homme que la guerre pour recouvrer la liberté face à la barbarie.

La barbarie naît de l'obscurantisme.

Depuis le dix-huitième siècle, le mouvement des Lumières a prôné le pouvoir de l'instruction, des connaissances, et des sciences, face à l'intolérance et aux excès religieux et politiques.

Make Light Not War est la modeste contribution de l'artiste pour rappeler, toujours et encore, le rôle primordial de l'art pour que la Lumière gagne sur l'obscurantisme.

Benoit de Clercq a détourné de leur usage létal vingt missiles, de type "Sidewinder"*, pour en faire des lampes, des générateurs de Lumière, et les a rebaptisé "MLNW", Make Light Not War, une version plus pragmatique de la formule emblématique des années 60,
Make Love Not War.

L'interrupteur vient droit du tableau de bord d'un chasseur F16.

Cette oeuvre est éditée à vingt exemplaires,
numérotés de 1/20 à 20/20.

* L'origine américaine de ce matériel est purement fortuite. Seule la disponibilité a guidé ce choix. Un "Exocet" français, un "Scud" russe, ou autre "Taepodong" nord coréen et tant d'autres auraient pu être détournés avec la même symbolique...


Ignition…, Lumière !

2 750 euros




<< Retour à la liste

 


Du 16/01/2018 au 31/12/2018
LA GALERIE VITESSE EST OUVERTE DU MARDI AU SAMEDI DE 14 A 19 HEURES FERMETURE AU MOIS D'AOUT


Du 16/11/2017 au 14/12/2017
EXPOSITION DES DERNIERS TABLEAUX DE FRANCOIS BRICQ

VERNISSAGE LE JEUDI 16 NOVEMBRE A PARTIR DE 19 HEURES
Du 12/10/2017 au 31/10/2017
TARMAC ET NUAGES

EXPOSITION DES PEINTURES RECENTES DE LUCIO PERINOTTO;
VERNISSAGE JEUDI 12 A PARTIR DE 19 HEURES

Du 21/09/2017 au 28/09/2017
EXPOSITION ANNE DU PLANTY, PEINTURES

EXPOSITION ANNE DU PLANTY, PEINTURES