EMMANUEL ZURINI

buy abortion pill espana

buy abortion pill espana

buscopan

buscopan

plavix

plavix

clarinex

clarinex website

celebrex

celebrex kk-vine.at

champix

champix

yasmin

yasmin redirect

benadryl pregnancy rating

benadryl and pregnancy

coupon for cialis

cialis coupon

where can i get an abortion pill near me

where can i go to get an abortion pill jaysmith.us

how long does it take for the abortion pill take to work

how long does the medical abortion pill take to work website

where to buy low dose naltrexone

buy low dose naltrexone

cheap abortion clinics

cheap abortion clinics in michigan

cialis 5 mg

cialis generico

prednisolon kur

prednisolon bivirkninger

prednisolon 5 mg

prednisolon bivirkninger crossbordercapital.com

paroxetine

paroxetine forum blog.weddingvenuedirectory.com

viagra prodej brno

viagra prodej brno

domperidone notice

domperidone 10mg open

seroquel overdose

seroquel

amlodipin 5 mg

amlodipine click here

amlodipin sandoz

amlodipin

acquistare cialis in farmacia senza ricetta

cialis originale topogroup.com

asthma rescue inhaler dosage

asthma rescue inhaler

cialis online

cialis

albuterol antidote

over the counter asthma inhalers

discount coupons for cialis

cialis coupon
Avec une incroyable intelligence des lignes et des formes, il sculpte automobiles, avions et bateaux off-shore, emprisonnant dans la matière l’objet de sa passion : la vitesse.
Le goût du beau, Zurini le possède indiscutablement. Directement issues de son imagination ou inspirées des délires de carrossiers géniaux, ses sculptures sont dépouillées de toute anecdote. Ce qu’il livre au regard, c’est l’essentiel, l’esprit même d’une automobile, ne retenant que son élégance et sa puissance.

Zurini, né en 1942, est un écolier de Prévert : des études brèves, la tête à la fenêtre et des dinky-toys plein les poches, il aime la course, il devient
photographe de grand prix, publie et expose. Une “figure” des motor-homes, qui se disputent sa silhouette colossale et rassurante, ses mots et l’offrande de son goût de la vie. Ce n’est pas suffisant à ce grand appétit.

A la vitrine du magasin Christofle, il reçoit le choc d’une voiture argentée de Folon, un briquet ! Cette dénaturation irrévérencieuse en un objet usuel de la vision idéale qu’il porte en lui d’un bolide de course l’incite à vérifier aussitôt son habileté manuelle et son idée du beau exercée auprès de son père peintre. Naît une première pièce qu’il jubile à pétrir et confie à un commissaire priseur séduit, les enchères grimpent.

Commence, à plus de trente ans, avec une apparente facilité, une carrière
heureuse qui tranche avec l’idée reçue de l’artiste “maudit” et peut alimenter la méfiance et les préjugés des amateurs. En fait, ce dilettante des paddocks est un Janus. Lorsqu’il prend dans ses bonnes mains les outils du tailleur de pierre, il poursuit une quête obsédante et acharnée de perfection des volumes, traçant fougueusement des épures simplifiées, tendant la nervure des lignes horizontales, affinant patiemment les contours, polissant et repolissant les surfaces “comme pour donner à la matière une transparence d’âme”, surveillant minutieusement les fontes, briquant les ors, jusqu’à obtenir une forme mystérieuse, l’expression synthétique d’une automobile et d’un rêve fulgurant de vitesse.
Ces bolides fluides sollicitent la caresse et restituent tactilement la
tendresse du geste créateur.

Zurini méprise le clinquant, et cependant excelle dans l’éclat doré du bronze qui suggère intensément le chaudron infernal de la machine et la
transfiguration lumineuse du mouvement. Simultanément, il emploie les
matériaux nobles, le bloc de marbre et le granit, exercice technique périlleux. La pierre a un sens, elle est débitée en fonction, toujours le même. Avec le volume, les veines apparaissent sous tous les angles. Au sculpteur d’harmoniser et d’équilibrer l’ensemble.

A l’heure de la maturité, Zurini peut entreprendre tous les élargissements : de l’oeuvre monumentale pour laquelle il a le tempérament et le souffle, aux ... bijoux, car ses mains de forgeron ont la délicatesse de l’orfèvre.

texte d’hervé poulain, extrait d’automobiles classiques


<< Retour à la liste

 


Du 14/11/2019 au 30/11/2019
exposition AVIATION

Des oeuvres anciennes et contemporaines sur le thème de l'aviation
Du 03/10/2019 au 24/10/2019
Automobiles de céramique

Les pièces uniques de l'artiste ALCA. Une vingtaine de sculptures en céramique, entièrement réalisées à la main.
Du 02/08/2019 au 08/09/2019
FERMETURE ESTIVALE DE LA GALERIE VITESSE


Du 02/01/2019 au 31/12/2019
LA GALERIE VITESSE EST OUVERTE DU MARDI AU SAMEDI DE 14 A 19 HEURES FERMETURE AU MOIS D'AOUT

FERMETURE LE SAMEDI AU MOIS LE JUILLET 2019